DES HOMMES   UNE PASSION   UNE HISTOIRE

Voilà plus d'un siècle que les peintres Bernasconi marquent de leur empreinte l'économie du Pays-d'Enhaut. Ni la guerre, ni les difficultés n'ont eu raison de leur volonté. Témoin de leur courage et d'une passion inébranlable, leur entreprise est toujours debout. La quatrième génération aux commandes. Et la cinquième qui affûte ses pinceaux.

1/9

L'histoire commence à l'orée du 19e siècle. Après avoir œuvré comme plâtrier-peintre à l'hôtel Schweizerhof de Berne, Antoine Bernasconi dépose ses valises à Château-d'Oex. Il s'y marie et connaît à trois reprises les joies de la paternité. Henri, Antoine et Marius travailleront tous chez leur père. Mu dès le début par un souci d'excellence, on part se former à l'étranger. Marius et Antoine suivent les cours de l'école de peinture décorative Van der Kelen à Bruxelles; Ils y décrochent chacun la médaille d'or.

 

Les destins se croisent… et se décroisent. Avec sa famille, Henri part s'établir à Lausanne. Artiste dans l'âme et solitaire par choix, Antoine demeure célibataire. C'est Marius qui reprend les rênes de l'entreprise familiale. On raconte que la palette des couleurs est alors plutôt limitée: il faut choisir entre un petit beige… et un gris de Paris!

Marius a un fils, Marcel, qui marche à son tour dans les pas du père, des oncles et du grand-père. C'est l'apprentissage en 1954, puis l'école Van der Kelen pendant deux ans, d'où il revient paré d'or comme ses aïeux. Suivra une maîtrise fédérale, menée de front avec une carrière de… hockeyeur! La «légende» Bernasconi est en marche: Marcel est champion suisse avec le HC Villars en 1963, avant de reprendre l'entreprise. Au bout d'une décennie, la structure familiale fait place à une nouvelle forme juridique, plus à même d'accompagner l'entreprise dans les nouveaux défis

de son développement: la société anonyme «Maison Marcel Bernasconi SA» est créée en 1978; elle a conservé son nom – comme son esprit! – jusqu'à aujourd'hui.

 

Fidèle à l'engagement de ses pères, Marcel ne compte pas ses heures pour être en mesure de transmettre à son tour une entreprise saine et pleine d'avenir à son fils. Marc débute son apprentissage de plâtrier-peintre en 1984, qu'il couronne par une maîtrise fédérale en 1995. Comme son père, le jeune peintre profite pleinement des années qui lui sont données de travailler à ses côtés pour recueillir son expérience… et pour jouer en parallèle de la canne et du palet au plus haut niveau, sous les couleurs du Lausanne HC!

 

2000. Une année doublement importante pour la famille Bernasconi. Marc se voit transmettre les clés de l'entreprise par Marcel… et reçoit de son épouse, Cécile, le plus beau des cadeaux: un «petit» Marcel. L'avenir est assuré. Fer de lance de la cinquième génération, le jeune homme mène aujourd'hui son apprentissage de plâtrier-peintre, pas peu fier de perpétuer une tradition désormais séculaire, qui n'est pas sans rappeler celle des bâtisseurs du Moyen Age.

Que le temps passe vite !

Marcel vient d'obtenir brillamment son CFC de peintre.

La cérémonie de remise des certificats s'est déroulée début juillet à Savigny et il a été récompensé avec deux prix.

  • Meilleure moyenne générale à l'examen

  • Meilleure épreuve personnelle pratique
     

Début août, il débutera son deuxième apprentissage de plâtrier.